L'Européanisation de la compétition politique nationale

Adaptations et résistances en perspectives comparée

de duseigneur (contributions), Mathieu Petithomme (directeur de publication), Guillaume Duseigneur (contributions), fallon (contributions), Jonathan Fallon (contributions), Danica Fink-Hafner (contributions), Katy Hayward (contributions), Fabio Garcia Lupato (contributions), Tania Gosselin (contributions), Petia Gueorguieva (contributions), Isabelle Guinaudeau (contributions), Anna Paczesniak (contributions), Simon Persico (contributions), Andrea Pilotti (contributions), Marina Popescu (contributions), Hervé Rayner (contributions), Emmanuelle Reungoat (contributions), Odette Tomescu-Hatto (contributions), Umit Yazmaci (contributions)

Maison d'édition : PUG
Collection : Europa
septembre 2011
Livre papier
format 160 x 240 384 pages En stock
47,20 €

Résumé

Comment les partis nationaux s’adaptent-ils au développement de l’intégration européenne ? C’est la question traitée empiriquement et en perspective comparée par cet ouvrage. Le livre réunit les travaux de 17 chercheurs sur les questions de l’insertion des enjeux européens au sein des programmes partisans ; sur les débats internes aux partis sur l’Union européenne ; sur l’insertion des débats européens au sein de la compétition politique en Europe centrale et orientale ; et enfin sur la gestion des enjeux européens au sein des pays candidats à l’Union européenne.
Résolument comparatif et novateur, cet ouvrage contribue au débat sur les effets de l’intégration européenne sur les partis et les logiques nationales de compétition politique. Il est destiné tant aux chercheurs en sciences sociales qu’aux étudiants et au grand public en général.
 
Les contributeurs :
Guillaume Duseigneur, Jonathan Fallon, Danica Fink-Hafner, Katy Hayward, Fabio García Lupato, Tania Gosselin, Petia Gueorguieva, Isabelle Guinaudeau, Anna Pacze´sniak, Simon Persico, Andrea Pilotti, Marina Popescu, Hervé Rayner, Emmanuelle Reungoat, Odette Tomescu- Hatto, Umit Yazmaci.

Biographie

  • Mathieu Petithomme (Directeur de publication)

    Mathieu Petithomme est diplômé de relations internationales de l’université libre d’Amsterdam et de sociologie politique de Science-Po Paris. Spécialiste de l’analyse comparée des systèmes partisans et de la sociologie de l’intégration européenne, il est actuellement chercheur en sciences sociales à l’Institut universitaire européen de Florence.

  • Guillaume Duseigneur (Contributions de)

    Guillaume Duseigneur est docteur en science politique de l’Université Lille 2 et enseigne à l’IEP de Lille. Il s’intéresse aux stratégies des partis sociaux-démocrates et écologistes à l’égard de l’intégration européenne dans le cas des partis français, britanniques et suédois.

  • Jonathan Fallon (Contributions de)

    Jonathan Fallon est directeur des questions gouvernementales au sein d’EPS Consulting. Il est commentateur de la politique irlandaise depuis de nombreuses années, auteur de Party Time : Growing up in politics, qui s’intéresse à la question militante en Irlande. En 2009, il a publié Brian Cowen : In his own words, une étude sur l’actuel chef de gouvernement irlandais et sur les politiques menées au cours de sa carrière. Il termine actuellement un ouvrage sur Les dynasties politiques irlandaises prévu pour 2011.

  • Danica Fink-Hafner (Contributions de)

    Danica Fink-Hafner est docteur de l’Université de Ljubljana, professeur au département de sciences sociales et directrice du Centre de recherche en science politique au sein de cette université. Elle s’intéresse aux transitions démocratiques, aux partis politiques, aux groupes d’intérêts, à l’analyse et à l’européanisation des politiques publiques nationales et européennes. Elle a publié de nombreux articles scientifiques, notamment au sein de Public Administration, Journal of European Public Policy, Journal of Communist Studies, Canadian Slavonic Studies, Electoral Studies, Czech Sociological Review, Journal of Southern Europe and the Balkans.

  • Katy Hayward (Contributions de)

    Katy Hayward est docteur de l’Université Collège de Dublin et lecturer en sociologie à l’Université Queen’s de Belfast en Irlande du Nord. Elle a présidé la section irlandaise de l’European community studies association (ECSA) et s’intéresse aux rapports de l’Irlande à l’égard de l’UE de même qu’à la coopération transfrontalière et à l’évolution du conflit territorial en Irlande. Elle a publié différent articles scientifiques au sein de European Studies, Journal of Common Market Studies, European Journal of Political Research, tout en écrivant récemment Irish nationalism and European integration, Manchester University Press, 2009, et en dirigeant avec Mary Murphy, The Europeanization of Party Politics on the Island of Ireland, Routledge, 2010.

  • Fabio Garcia Lupato (Contributions de)


    Fabio García Lupato est diplômé de science politique de l’Université Complutense de Madrid, docteur en politique européenne et comparée du CIRCaP de l’Université de Sienne en Italie, et actuellement professeur assistant au département de science politique et de l’administration de l’Université Complutense de Madrid. Il travaille sur l’européanisation de la compétition politique, notamment à travers les cas italien et espagnol.
  • Tania Gosselin (Contributions de)

    intitulé « Persistent Political Divides, Electoral Volatility and Citizen Involvement : The Freezing Hypothesis in the 2004 European Election » (avec Gabor Toka).
    Tania Gosselin est professeur à l’Université du Québec à Montréal. Elle a complété son doctorat à la Central european university à Budapest. Ses recherches portent sur la politique comparée des pays postcommunistes, la communication politique et l’opinion publique. Elle a récemment publié dans West European Politics un article 

  • Petia Gueorguieva (Contributions de)

    Petia Gueorguieva est docteur de l’Université Libre de Bruxelles, actuellement professeure-assistante et directrice du Master de relations internationales et de politique comparée en français de la Nouvelle Université Bulgare à Sofia. Elle est spécialiste de la politique bulgare et roumaine. Elle a récemment publié « Les élections parlementaires en Bulgarie de 2009 : comparaison avec les premières élections législatives dans les PECO après leur adhésion a l’Union européenne », dans A. Krasteva et A. Todorov (dir.), Élections 2009 : locales, européennes et parlementaires, Éditions de la Nouvelle Université Bulgare, Sofia, 2010, p. 7-15 ; « Le rôle du Parti socialiste bulgare dans la démocratisation de la Bulgarie au cours du xxie siècle », in La démocratie en Bulgarie au cours du xxi e siècle, Veliko Tarnovo, Centre européen d’information, 2010, p. 55-63 ; « Réformes des systèmes électoraux : tendances, facteurs, acteurs », Political Studies, Bulgarian Political Studies Association, 2009, n° 1-2, p. 37-66.

  • Isabelle Guinaudeau (Contributions de)

    Isabelle Guinaudeau prépare une thèse sur l’européanisation de la compétition électorale en France, en Allemagne et au Royaume-Uni au SPIRIT à l’IEP de Bordeaux. 
    Elle a par ailleurs publié une série d’articles sur l’articulation entre identité nationale et européenne et codirigé un Dictionnaire des relations franco-allemandes, paru en 2009 en France et en Allemagne.

  • Anna Paczesniak (Contributions de)

    Anna Pacześniak est docteur en science politique, actuellement professeure-assistante à l’Institut des Sciences Politiques de l’Université de Wrocław en Pologne et chercheuse associée au CEVIPOL de l’Université Libre de Bruxelles. Elle s’intéresse à l’européanisation des partis politiques en Europe centrale et à l’étude du genre en politique. Elle a récemment publié avec Rafal Riedel (eds.), Europeizacja : mechanizmy, wymiary, efekty [Europeanization : mechanisms, dimensions, consequences], Torun, Wydanictwo Adam Marszalek, 2010 et avec Jean-Michel De Waele (eds.) Populism in Europe : defect or symptom of democracy [Populizm w Europie : defekt i przejaw demokracji], Warszawa, Oficyna Naukowa, 2010.

  • Simon Persico (Contributions de)

    Simon Persico est diplômé de l’IEP de Grenoble et du Master de l’IEP de Paris, actuellement doctorant au Centre d’Études Européennes au sein du même institut.
    Sa thèse, sous la direction de Florence Haegel, porte sur le rôle des partis dominants français et britanniques dans la mise sur agenda des questions relatives à la protection de l’environnement. Il est notamment l’auteur de « Blue-green or green-blue ? Analysing the UMP’s position on the environment », Environmental Politics (à paraître).

  • Andrea Pilotti (Contributions de)

    Andrea Pilotti est doctorant du Fonds national suisse (FNS) à l’Université de Lausanne, actuellement chercheur invité au Centre for the Study of Political Change (CIRCaP), Università di Siena, Italie. Il rédige une thèse de doctorat en science politique portant sur une biographie collective des parlementaires suisses au xxe siècle et sur les réformes du Parlement helvétique depuis les années 1970. Parmi ses publications récentes : (avec André Mach et Oscar Mazzoleni) « Les parlementaires suisses entre démocratisation et professionnalisation, 1910-2000 », Swiss Political Science Review, vol. 16, n° 2, 2010.

  • Marina Popescu (Contributions de)

    Marina Popescu est British Academy Postdoctoral Fellow à l’Université d’Essex, où elle a obtenu son doctorat en 2008. Elle s’intéresse à la politique comparée, la communication politique et au comportement électoral. Elle a coécrit (avec Sarah Birch, Frances Millard et Kieran Williams) Embodying Democracy : Electoral System Design in Post-Communist Europe, New York, Palgrave Macmillan, 2002.

  • Hervé Rayner (Contributions de)

    Hervé Rayner est docteur en science politique de l’Université Paris X-Nanterre, actuellement professeur remplaçant de science politique à l’Université de Lausanne (Unil) et chargé de cours en sociologie à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL). Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Les scandales politiques : l’opération « Mains propres » en Italie, Paris, Michel Houdiard Éditeur, 2005 ; L’Italie en mutation, Paris, La Documentation française, 2007 ; Dynamique du scandale, Paris, Le Cavalier Bleu, 2007 ; et avec Oscar Mazzoleni (dir.), Les partis politiques suisses : traditions et renouvellements, Paris, Michel Houdiard Éditeur, 2009.

  • Emmanuelle Reungoat (Contributions de)

    Emmanuelle Reungoat est doctorante à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne au sein du CRPS-CESSP et ATER à l’Université d’Amiens. Ses recherches portent sur les partis politiques, les processus d’européanisation et les attitudes à l’égard de l’intégration européenne. Elle termine actuellement une thèse analysant la construction des postures de résistance à l’intégration européenne ainsi que les usages et les effets de celles-ci pour les partis politiques français de 1979 à 2009.
    Elle a récemment publié « Anti-EU Parties and the People. An Analysis of Populism in French Euromanifestos », Perspective on European Politics and Society, vol. 11, n° 3, 2010, p. 292-312 ; « Les résistances partisanes à l’Europe dans les partis français : enjeux de présentation de soi et de labellisation » dans Frédéric Clavert, Philippe Hamman et Birte Wassenberg, Contre l’Europe ? Antieuropéisme, euroscepticisme et altereuropéisme dans la construction européenne de 1945 à nos jours, Stuttgart, Franz Steiner Verlag, vol. 1, 2010.

  • Odette Tomescu-Hatto (Contributions de)

    Odette Tomescu-Hatto est diplômée en science politique de l’Université de Bucarest et de l’Université de Montréal, docteur de l’IEP de Paris, maître de conférences et Coordinatrice de projets au sein du même institut où elle enseigne depuis 2002 sur la sécurité européenne et la diplomatie publique des organisations internationales.
    Elle a notamment publié avec Alexandra Ionescu (dir.), Politiques et société dans la Roumanie contemporaine, Paris, L’Harmattan, 2004 ; et avec Ronald Hatto, Les États-Unis et la « nouvelle » Europe. La stratégie américaine en Europe centrale et orientale, Paris, Autrement, 2007.

  • Umit Yazmaci (Contributions de)

    Umit Yazmaci est diplômé en sciences politiques et administratives de l’Université de Marmara, et titulaire d’un DEA en science politique et construction européenne de l’IEP de Strasbourg. Il prépare son doctorat au CRPS-CESSP de l’Université Paris I. Rattaché au département francophone des sciences politiques et administratives de l’Université de Marmara depuis 2003 en tant que chargé de recherches, il a publié dans Questions Internationales et dans la Revue Française de Science Politique. Membre du comité de rédaction de la revue Toplum ve Demokrasi (Société et Démocratie), ses recherches portent sur les dynamiques de l’euroscepticisme, la recomposition de l’espace politique et des imaginaires sociaux en Turquie.

Revues de presse

Caractéristiques techniques

Editeur : PUG

Collection : Europa

Publication : 29 septembre 2011

Edition : 1ère édition

Intérieur : Noir & blanc

Format (en mm) Livre papier : 160 x 240

Poids (en grammes) : 500 (Livre papier)

Nombre de pages Livre papier : 384

Langue(s) : Français

EAN13 Livre papier : 9782706116780

Du même thème

Dans la même collection

Maison d’édition

soutenue par la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes

et la Région Auvergne-Rhône-Alpes

dans le cadre du Contrat de filière Livre 2020-2023 

Qui sommes-nous ?

  Les PUG,  
  une maison d'édition  
  pas comme les autres 

--:-- / --:--