Le sport fait mâle

La fabrique des filles et des garçons dans les cités


Maison d'édition : PUG
mai 2016
Livre papier
format 160 x 240 232 pages En stock
24,60 €

Résumé

Dès le début des années 80, les pouvoirs publics encouragent les offres de loisirs sportifs dans le cadre d’une politique dite d’insertion par le sport des jeunes garçons habitant les quartiers populaires urbains. Considéré comme « naturellement » éducatif et pacificateur, le sport apparaît comme un instrument légitime de lutte contre la délinquance masculine et l’échec scolaire.

L’ouvrage a pour objectif de cerner les enjeux et la réalité des effets de ces dispositifs sportifs extrêmement variés, souvent pensés comme homogènes et forcément positifs, en portant une attention spécifique aux inégalités entre les sexes et aux relations filles/garçons.

L’enquête de terrain révèle que les situations de concurrence (obtention des subventions, nombres de licenciés) entre les structures proposant du sport à visée sociale au sein du quartier favorisent le développement, voire la prolifération, d’actions spécifiques (essentiellement à destination des garçons) mais génère, dans le même temps, des tensions entre associations et de la discrimination envers les adolescents les plus démunis et l’ensemble des filles.

De même, l’étude approfondie de différents contextes sportifs non mixtes (football, danse hip-hop) et mixtes (tennis, dispositifs municipaux, EPS) montre que le sport peut accentuer certaines inégalités sociales et sexuées tout comme il peut permettre de s’en distancer lors d’expériences corporelles ou relationnelles novatrices. Les encadrants qui définissent les situations pédagogiques jouent également un rôle central dans l’engagement des jeunes, les apprentissages effectués et la mise en œuvre de la mixité.  

L’ouvrage analyse les effets de l’engagement des filles et des garçons de cités dans différents contextes sportifs à visée sociale en se focalisant sur les relations filles/garçons, les formes de virilité et de féminité valorisées par les pratiquants, leurs parcours scolaires et leurs rapports au corps. Le rôle des encadrants fait l’objet d’une analyse spécifique.

 

Public

Universitaire : enseignants et étudiants, tous niveaux, des filières STAPS et IUT « Carrière sociale ». Étudiants préparant le CAPEPS ou l’agrégation en éducation physique et sportive. Stagiaires de l’ENPJJ (école nationale de la protection judiciaire de la jeunesse).

Professionnel : tous les acteurs du monde sportif et socioculturel (éducateurs, entraîneurs, clubs sportifs, etc.)

  • Maître de conférences en sociologie, Carine Guérandel enseigne à l’IUT « Carrière sociale » de l’université de Lille où elle est responsable de l’option « Animation sociale et socioculturelle ». Elle est membre de l’équipe lilloise « Études Genre et Sociétés » de la Maison européenne des sciences de l’homme et de la société. Elle a publié de nombreux articles sur le sport et la mixité.

  • Le sport fait mâle

    « tant que les jeunes tapent dans un ballon, ils ne vendent pas de la drogue en bas de leur immeuble» : Un discours souvent bien intentionné mais peu en phase avec les analyses sociologiques qui décrivent une réalité autrement plus complexe.

    Sport et vie 11 janvier 2018

  • Recension

    "Carine Guérandel nous fait comprendre comment le sport participe à la socialisation sexuée des adolescent-e-s des quartiers urbains populaires, et comment il perpétue des différences et inégalités de sexe alors qu'il se réclame d'un rôle "intégrateur" et "éducatif"."

    Revue EPS 18 mars 2017

  • Des livres et vous n°16

    La 7e chaîne 10 mars 2017

  • Critique Babelio

    "Somme toute, l'essai démonte certains préjugés et montre la persistance du sexisme à travers la différenciation des filles et des garçons, qui serait basée sur des observations fallacieuses (...)L'essai interroge aussi la notion de « virilité » et engage tout un chacun à réfléchir sur les stéréotypes qu'il reconduit inconsciemment.

    Babelio 9 novembre 2016

  • Métro Politiques

    22 octobre 2016

  • Liens socio

    "Le travail de Carine Guerandel donne ainsi à réfléchir sur la manière dont, à travers les pratiques sportives, les inégalités entre filles et garçons se construisent, se renforcent, se perpétuent dans les « cités »... " Lire la suite

    3 octobre 2016

  • Interview de Carine Guérandel

    SNEP Contrepied 26 septembre 2016

    PDF (79 ko)

Editeur : PUG

Auteur(s) : Carine Guérandel

Collection : Sports, cultures, sociétés

Publication : 26 mai 2016

Edition : 1ère édition

Intérieur : Noir & blanc

Format (en mm) Livre papier : 160 x 240

Poids (en grammes) : 300 (Livre papier)

Nombre de pages Livre papier : 232

Langue(s) : Français

EAN13 Livre papier : 9782706125485

Du même thème

Dans la même collection

Ils ont également acheté

Qui sommes-nous ?

Les PUG,
une maison d'édition
pas comme les autres