Sortie de crise : l'expérience de 2008

Pascal PETIT - Economiste


Maison d'édition : PUG
juin 2020
eBook [PDF]
Téléchargement après achat
0,00 € (gratuit)
eBook [ePub]
Téléchargement après achat
0,00 € (gratuit)

L’ampleur que va prendre cette crise en 2020 tient beaucoup à la façon très imparfaite dont nous sommes sortis de la crise financière globale de 2008.

Partir de l’idée que la crise du coronavirus est un choc exogène nous fait courir le risque de mal en préparer la sortie. Cela est d’autant plus inquiétant que ce choc « insidieux » va entraîner des interventions de l’État à des niveaux dépassant ceux de la crise financière globale de 2008, voire de la crise de 1929 qui auront des conséquences durables.

Selon l’hypothèse la plus communément admise, l’origine de la crise sanitaire du Covid‑19 est liée aux dégâts provoqués par une déforestation et une urbanisation croissante, multipliant les contacts entre souches de virus et milieux humains. La mobilité accrue des personnes et des biens dans le contexte actuel de mondialisation facilite la diffusion de la contamination avec une rapidité qui rend illusoire toute tentative d’isolement.

Pour lire en ligne, cliquez sur la couverture pour ouvrir le lecteur en streaming.

Pour télécharger l’ebook au format pdf (pour smartphone, tablette ou ordinateur) ou ePub (pour liseuse), sélectionnez le format qui vous intéresse, cliquez sur le caddie puis sur Commander les articles. Remplissez la fiche, et validez. En moins de trois minutes, vous aurez accès au téléchargement et pourrez lire hors connexion.


Editeur : PUG

Collection : Le virus de la recherche

Publication : 4 juin 2020

Intérieur : Noir & blanc

Contenu(s) : PDF, ePub

Protection(s) : Marquage social (PDF), Marquage social (ePub)

Taille(s) : 110 ko (PDF), 410 ko (ePub)

Langue(s) : Français

EAN13 eBook [PDF] : 9782706149221

EAN13 eBook [ePub] : 9782706149238

Du même thème

Dans la même collection

Ils ont également acheté

Qui sommes-nous ?

  Les PUG,  
  une maison d'édition  
  pas comme les autres