Le Secrétaire intime


Maison d'édition : PUG
Collection : Œuvres de George Sand
avril 2005
Livre papier
format 160 x 240 200 pages En stock
23,30 €

Public :

Tout public


Résumé :

Le Secrétaire intime est fondamentalement lié à l’aventure parisienne et vénitienne de George Sand et Alfred de Musset, dans les années 1833 et 1834 où se rédige le roman. Leur intimité littéraire est étroite, ils échangent idées, manuscrits, modèles, travaillent côte à côte, lisant ensemble Hoffmann dont l’influence sur Le Secrétaire intime est manifeste.

Mais « il y a deux êtres en Musset : l’un enjoué et charmant, l’autre jaloux, irritable, excessif », note Pierre Salomon, un des plus fins biographes de George Sand. La romancière, comme la Princesse Cavalcanti dans Le Secrétaire intime, voudrait voir tolérés ses amis. La jalousie aboutit aux soupçons les plus insensés. Une femme peut présenter les apparences de la légèreté en demeurant irréprochable. Le Secrétaire intime est un jalon important de la pensée féministe de George Sand. Elle s’élève contre une jalousie tyrannique et injuste, qu’elle connaîtra à nouveau avec Chopin, modèle du Prince Karol de Lucrezia Fiorani.

Le Secrétaire intime reflète la tonalité vénitienne, riche de passions, de musique et de sensualité. À la cour de Quintilia Cavalcanti, où se déploie le Bal entomologiste, et dans le personnage stendhalien de Saint-Julien, le « secrétaire intime », s’incarnent ainsi romanesquement les drames de l’amour et de la jalousie.

Cette édition est présentée par Lucy Schartz, professeur de littérature française à l’université du Nord-Dakota, à Grand Forks.

Editeur : PUG

Auteur(s) : George Sand

Collection : Œuvres de George Sand

Publication : 1 avril 2005

Edition : 1ère édition

Intérieur : Noir & blanc

Format (en mm) Livre papier : 160 x 240

Poids (en grammes) : 365 (Livre papier)

Nombre de pages Livre papier : 200

Langue(s) : Français

EAN13 Livre papier : 9782706112689

Du même thème

Dans la même collection

Ils ont également acheté

Vente au chapitre

Qui sommes-nous ?

Les PUG,
une maison d'édition
pas comme les autres