Victimologie - Tome III

Crime et criminogenèse


Maison d'édition : PUG
février 2009
Livre papier
format 135 x 210 240 pages En stock
22,90 €
Public :

Universitaire : Etudiants et enseignant en psychologie, sociologie, droit, médecine, éducatif indépendamment du niveau d’étude (Licence, Master ou Doctorat).

Professionnel : Toutes les associations d’aide aux victimes (Inavem, SOS inceste, SOS attentats,...) aux niveaux régional et national, les CHU (urgence, service de médecine légale, psychiatrie), les écoles d’infirmières, d’éducateurs, d’assistantes sociales, etc. (le champ médico-social en général).

Egalement, les professionnels de santé (médecin, psychiatre, psychologue), les professionnels du juridique (juge, avocat) et de la pénitentiaire (personnel des prisons), et les travailleurs sociaux, etc.

Zone de prescription : Universités de Grenoble (Bibliographie obligatoire), de Lyon II, de Paris V et Paris VII, de Rennes II.



Résumé :


A l’heure où les politiques relayent les peurs légitimes face aux horreurs commises par tel violeur récidiviste, la violence intercommunautaire ou le crime organisé, ce tome III de Victimologie, axé sur la question criminelle, circonscrit les enjeux psychiques et psychopathologiques à la genèse de l’acte criminel. À privilégier une approche sociale du phénomène, le risque est grand de pérenniser le primat d’une conception uniquement transgressive du phénomène qu’il faut punir ou rééduquer. Le fichier Edvige illustre aujourd’hui cet état d’esprit répressif du politique. Le taux d’occupation des prisons de 125% signifie d’abord l’échec cuisant de nos thérapeutiques cliniques et de nos stratégies contra pénales. Cela n’excuse en rien le crime. Cela n’excuse en rien le criminel.

L’épistémologie de ce tome III n’est ni pénale ni sociale. Elle est clinique et psychopathologique. Tout agir criminel suppose une criminogenèse tant pour le meurtre, le viol collectif, la torture, le génocide. Sans pardonner ni excuser, ce tome III tente de saisir les logiques conscientes et inconscientes de l’horreur criminelle. Ne pas réduire le criminel à son seul acte barbare reste une question clinique et éthique. En séparant le crime et le criminel, l’ouvrage montre comment les impasses de représentation de l’altérité, le recours à l’acte, la gestion pulsionnelle signifient d’abord des défaillances majeures d’une construction psychologique. L’ouvrage suggère, à partir de la praxis, des voix heuristiques aux thérapeutiques individuelles et collectives psychodynamiques.

Cette contribution au débat en sciences criminelles cliniques se démarque d’une position manichéenne issue pour l’essentiel des méthodes anglo-saxonnes dont on sait, scientifiquement, l’échec à long terme. Le fait criminel n’est en aucun cas une distorsion cognitive, une non intégration des normes sociales ou une transgression volontaire des interdits fondamentaux. Le crime est l’aboutissement d’une criminogenèse. Il convient plus que jamais, face aux mutations de notre postmodernité, de comprendre efficacement les impasses, les déviances, les ratés pour ne pas systématiser les traitements des conséquences en lieu et place des causes surdéterminées. La récidive souligne nos échecs comme nos prétentions.
  • Docteur en psychopathologie clinique, maître de conférences des universités habilité à diriger des recherches (université Grenoble 2), membre du Réseau Asie (CNRS, MSH) et de l’IIREB (Institut international pour la recherche en éthique biomédicale) à Paris V, Philippe Bessoles est conseiller scientifique de l’ International Observatory against Human Trafficking pour l’Asie du sud-est et de l’ONG Internationale Article 4.
    Professeur invité à l’Université royale du Cambodge à Phnom-Penh, il est également directeur de recherche à l’école doctorale de l’université Paris VII. Il conduit des recherches sur les pathologies traumatiques et les comportements criminels dans le champ de la victimologie, de la criminologie interculturelle et humanitaire et de la géopolitique clinique interculturelle.

Editeur : PUG

Auteur(s) : Philippe Bessoles

Collection : Psychopathologie clinique

Publication : 1 février 2009

Edition : 1ère édition

Intérieur : Noir & blanc

Format (en mm) Livre papier : 135 x 210

Poids (en grammes) : 321 (Livre papier)

Nombre de pages Livre papier : 240

Langue(s) : Français

EAN13 Livre papier : 9782706114960

Du même thème

Dans la même collection

Ils ont également acheté

Vente au chapitre

Qui sommes-nous ?

Les PUG,
une maison d'édition
pas comme les autres