Pouvoirs, identités et migrations dans les hautes vallées des Alpes occidentales

(XVIIe-XVIIIe siècle)


Maison d'édition : PUG
Collection : La pierre et l'écrit
novembre 2013
Livre papier + eBook [PDF] 63,39 € 47,99 €
Livre papier
format 160 x 240 248 pages En stock
38,40 €
eBook [PDF]
252 pages Téléchargement après achat
24,99 €
Public :
Public intéressé
Résumé : Les montagnes sont, plus que les autres lieux, des terres investies d'imaginaire, d’un imaginaire citadin qui dit l'histoire de paysages et de sociétés toujours construits à l'image des peurs ou des nostalgies, des désirs ou des rêveries de qui les traversent. Se déprendre de cet imaginaire, en retrouver les strates accumulées sous les descriptions et les documents est la marche d’approche obligée pour déconstruire l’histoire traditionnelle des Alpes, celle qui parle d’hommes libres, égaux en pauvreté, solidaires et construits à l’image d’une nature qu’ils tutoient.
Ce livre propose une autre histoire des hauts villages, infiniment plus complexe car traversée de dynamiques multiples et contradictoires. Il montre des sociétés qui ne sont pas seulement enserrées dans leurs vallées et closes sur elles-mêmes, mais qui, ouvertes, vivent dans des espaces changeants et s’insèrent pleinement dans les grands circuits du commerce européen ; des sociétés où les luttes de pouvoir sont féroces et où domine la puissance des diasporas ; des sociétés aux multiples identités que migrants et sédentaires assument et dont ils savent se servir.
Cette histoire s’organise autour de trois échelles d’analyse. La première présente des études de terrain, menées en Oisans et en Briançonnais, au plus près des individus pour saisir les fondements de la richesse et de la reproduction familiale, les réseaux de pouvoir et le jeu des marchés. La seconde s’attache aux interactions culturelles et aux rencontres qui façonnent le regard de l’autre, les présentations de soi et marquent les conduites. La troisième interroge l’ensemble des Alpes occidentales pour montrer comment, partout dans les hautes vallées de l’arc alpin, les élites tirent leurs ressources d’abord du travail des hommes et du jeu avec les espaces, les frontières et les États jusqu’à ce que ces derniers, entre XVIIIe et XIXe siècle, réussissent à les contrôler ou les absorber.
Dans sa nouveauté, cette histoire des sociétés des hautes vallées alpines invite à dialoguer avec nombre de sociétés montagnardes du monde contemporain.
  • Laurence Fontaine, directrice de recherche au CNRS, attachée à l’École des hautes études en sciences sociales, est actuellement professeur à l’Institut universitaire européen de Florence.

    Bibliographie
    Le Voyage et la mémoire, colporteurs de l’Oisans au xixe siècle, Lyon, PUL, 1894
    Histoire du colportage en Europe (XVe-XIXe siècle), Paris, Albin Michel, coll. « L’Évolution de l’humanité », 1993

Editeur : PUG

Auteur(s) : Laurence Fontaine

Collection : La pierre et l'écrit

Publication : 28 novembre 2013

Edition : 1ère édition

Intérieur : Noir & blanc

Format (en mm) Livre papier : 160 x 240

Contenu(s) : PDF

Protection(s) : Marquage social (PDF)

Poids (en grammes) : 450 (Livre papier)

Nombre de pages Livre papier : 248

Nombre de pages eBook [PDF] : 252

Taille(s) : 89 Mo (PDF)

Langue(s) : Français

EAN13 (papier) : 9782706111003

EAN13 Livre papier : 9782706111006

EAN13 eBook [PDF] : 9782706119118

Du même thème

Dans la même collection

Ils ont également acheté

Qui sommes-nous ?

  Les PUG,  
  une maison d'édition  
  pas comme les autres